Risotto Crémeux au Potimarron

  • Taureau Ailé Riz Pour Risotto Crémeux et Savoureux 500 g
    Le paquet de 500g
  • Taureau Ailé Riz Pour Risotto Crémeux et Savoureux 1 kg
  • Blanquette de Volaille au Risotto crémeux | Plat individuel Prêt en 3 minutes | Gastronomie francaise | Bocal de 380 grammes
    Un grand classique de la cuisine française, viande de poule et risotto crémeux, une recette tendre et fondante A consommer dans le Bocal Longue conservation : 4 ans

risotto potimarron

Voilà un petit moment que je martèle : « c’est la saison de la courge » Aujourd’hui, un risotto crémeux au potimarron vous attend. Pour cela, il vous faut du riz Carnaroli, du potimarron, du parmesan et un bouillon aux graines de courge confectionné « maison ».

Temps de préparation : 45 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Temps de repos : 5 minutes
Difficulté : Facile

Le marché pour 4 personnes :

Pour les potimarrons :

4 minis potimarrons

1 potimarron moyen

1 oignon

2 cubes de bouillon de volaille

Huile d’olive, sel, poivre, thym, laurier.

Tailler les petits potimarrons pour former un chapeau. Evider à l’aide d’une cuillère. Dans une grande casserole, faire chauffer un filet d’huile et suer l’oignon émincé. Ajouter et faire revenir l’intérieur des potimarrons pendant 5 minutes. Ajouter 1,5 litre d’eau, les cubes de volaille, du thym et du laurier. Cuire à petit bouillon pendant 30 minutes. Filtrer le bouillon et maintenir au chaud lors de la cuisson du risotto.

Couvrir les potimarrons évidées de leur chapeau et les poser sur une plaque du four. Cuire au four à 180 °C pendant 30 minutes.

Couper les extrémités du potimarron moyen puis en 2. Eliminer les graines. Couper la chair (sans éplucher) en quartier puis en petits dés. Faire revenir dans une sauteuse avec une bonne noix de beurre pendant 10 à 15 minutes à feu doux. Assaisonner avec le sel et le poivre.

Pour le risotto :

300 g de « riso » (riz en italien) Carnaroli

(C’est le prince du riz à risotto ; il reste toujours al dente)

8 cl de vin blanc sec

1 échalote

15 g de beurre

80 g de parmesan

Huile d’olive, sel, poivre du moulin

Dans une grande casserole, chauffer un filet d’huile et revenir l’échalote épluchée et hachée. Ajouter le riz et chauffer à feu vif jusqu’à ce qu’il devienne translucide, mais sans le colorer. Mouiller avec le vin blanc, laisser évaporer et saler. Ca ne prend que quelques minutes. Ensuite, ajouter au fur et à mesure et par petite quantité (à la louche) le bouillon de graines de courge impérativement bouillant. Remuer souvent entre chaque ajout de bouillon. Le riz va absorber environ 1 litre de bouillon. Ajuster la quantité de bouillon en fonction de votre préférence pour le risotto (+ ou – crémeux). N’hésiter pas à goutter pour vérifier la cuisson. Selon le riz utilisé, la quantité d’absorption d’eau varie. Retirer du feu lorsque le riz est cuit mais qu’il contient encore du bouillon. Ajouter le beurre, 60 g de parmesan râpé et les dés de potimarron. Mélanger, couvrir et laisser reposer 5 minutes avant de déguster.

Pour le servir, je vous propose d’utiliser les coques des petits potimarrons qu’il sera aussi possible de consommer !

risotto potimarron 2 risotto potimarron 3

A savoir :

Pour en savoir plus sur le riz à risotto, consulter l’article riso.

Conseil :

Si vous ne trouvez pas de petits potimarrons, 1 seul grand suffira pour confectionner le bouillon et les dés. Servir alors dans des assiettes creuses. Décorer avec quelques copeaux de parmesan.

Accord met et vin :

Un blanc gras, opulent et vif (Crozes-Hermitage, Hermitage, Saint Joseph, etc. pour les vins français ou Barbera, Barbaresco et Barolo pour les italiens).

5 commentaire

  1. Depuis le temps que je vois confectionner des « rizotto » quelques soient les ingrédients secondaires ( potimarron ou autres )je n’ai jamais osé me lancer….c’est comme les macarons
    Mais quand je vois ou lit la préparation d’un rizotto : je me dis: » cela n’a pas l’air compliqué » et pourtant je n’ai jamais eu l’audace de m’y lancer!

  2. Tout simplement un délice cette recette !

  3. Délicieux!

  4. Merci Fabrice
    Je me suis lancée dans la réalisation du « rizotto » aux champignons des bois
    Grâce à vos conseils , parfaitement réussi d’après mes convives
    Effectivement ce n’était pas la mer à boire!!!
    Il suffit d’être derrière son fourneau , de remuer, d’être attentif de ne pas le laisser tout seul!!!!!pendant toute la réalisation!
    Ouf!

  5. Bonjour Fabrice,

    Je me suis lancée ce dimanche dans l’élaboration de ce délicieux risotto. Avec mon mari, nous avons étés surpris par l’amertume des potimarrons. J’ai bien essayé de mettre unpeu de sucre (comme pour les endives) et de bien saler, mais le bouillon et les dés de potimarrons étaient toujours amers. Après mon risotto il me restait suffisament de potimarron en dés que j’ai transformé en purée (avec pommes de terre, lait, emmental râpé) très douce et agréable. Cette amertume était elle normale? Ai-je fait une erreure quelque part? Comment contre-carrer cette amertume?

    Merci Fabrice pour toutes ces recettes, c’est un délice pour les yeux … après « y’a plus qu’à » … mais ce n’ai pas simple d’être un bon cuisto … la preuve!

Les commentaires sont fermés.