Restaurant solidaire : que savoir pour en ouvrir un ?

53068590 - buffet dinner dining food celebration party concept

Offrir un repas aux personnes défavorisées est une manière efficace de faire preuve de solidarité et de créer des liens sociaux. C’est en effet le concept prôné par les restaurants associatifs. Cependant, il ne suffit pas d’accomplir ce geste pour avoir le titre de « restaurant ou café solidaire ». Ce type d’établissement répond à des principes et des normes qu’il vaut mieux connaître avant d’en ouvrir un.

Des principes spécifiques

53068590 - buffet dinner dining food celebration party concept
53068590 – buffet dinner dining food celebration party concept

Chaque café solidaire est unique et s’appuie sur une vision spécifique. De ce fait, le public cible de ce type d’organisation varie en fonction des objectifs des initiateurs du projet. Un restaurant associatif peut ainsi s’adresser aux étudiants, aux personnes du troisième âge ou aux sans-abris. Les activités de certains établissements peuvent également viser les PMR (personnes à mobilité réduite).

De façon générale, les cantines solidaires répondent toutes au principe du « non lucratif ». Elles se donnent également pour mission d’assurer la traçabilité des aliments, de favoriser le brassage social, d’encourager l’apprentissage ou la formation et de financer des actions caritatives.

Un fonctionnement assuré par des volontaires

Le principal intérêt d’un restaurant solidaire étant de proposer un menu savoureux à un grand nombre, une équipe dynamique est mobilisée à cet effet. Le service à la cantine est ainsi assuré par des volontaires. Qu’ils soient jeunes ou retraités, ces bénévoles conjuguent leurs efforts pour distribuer des repas selon une fréquence définie en amont (journalier, hebdomadaire, etc.).

Par ailleurs, pour renflouer leurs caisses, les restaurants solidaires abritent périodiquement des conférences, des foires, des expositions et bien d’autres événements suscitant l’intérêt du public.

Un ensemble de démarches officielles à mener

Staff recommended the benefits of insurance coverage and invite customers to sign a contract.

De nombreux textes de loi encadrent l’ouverture d’un restaurant solidaire. Ces normes prennent en compte le lieu d’installation, les règles d’hygiène et de salubrité ainsi que les autorisations. À titre illustratif, la licence 4 permet de servir des alcools forts et tous les types de breuvages.De plus, le promoteur de l’établissement doit choisir sa forme juridique conformément à la loi de 1901 relative aux associations. Il doit ensuite déclarer son activité auprès de sa préfecture de tutelle.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *